COPYRIGHT : Juillet 2006

Jacques Simon TIMOTEI

Accueil

Liens

Livre d'Or

 
 
 
 

IL ETAIT UNE FOIS EN CASTAGNICCIA

CES ANNEES LA

 

 

En ces années 60, la vie s'écoulait paisible et calme. Nous étions 5 enfants à la maison.

Comme pour toutes les familles nombreuses de ma génération, la vie était dure en ce temps là. Nous avons appris à connaître le monde à travers la petite lucarne de la télévision, d'abord chez les voisins puis chez nous en 1963.

Nous n'avions pas souvent des vêtements neufs et une paire de chaussure choisie toujours un peu grande nous durait tant qu'elle ne nous faisait pas mal aux pieds.  

Pourtant, le dimanche nous avions droit à ce repas amélioré qui a marqué notre enfance: Poulet-frites.

L'après-midi quand il faisait beau nous partions tous en ballade dans la vieille Aronde dont mon père aimait à rappeler qu'elle avait appartenu à un descendant de la famille Napoléonienne.

Nos destinations favorites étaient la route des Sanguinaires et le château de la Punta. L'été, nos parents nous emmenaient respirer l'air pur et vivifiant de Vizzavona. On pique-niquais près d'une fontaine d'eau fraiche à l'ombre des pins. Qu'elle était bonne la miche remplie de sauce tomate, qu'on dévorait avec un appétit non contenu !...

Mais c'était pendant les vacances scolaires que l'Aronde faisait son plus long voyage.

Après des préparatifs interminables, bousculée par mon père levé très tôt pour la circonstance, toute la famille se serrait dans la voiture surchargée pour entamer un périple qui devait durer 4 heures...

En ce temps là, la route qui conduisait en Castagniccia n'était pas ce qu'elle est aujourd'hui.

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

   

Me contacter

Haut de page

Dernière mise à jour pour cette page : 09 janvier 2017